Méthode Padovan

La méthode Padovan a été créée par la pédagogue et orthophoniste brésilienne Béatriz Padovan dans les années 1970, alors qu’elle cherchait à dépasser les limites de ses méthodes face aux difficultés d’apprentissage (marche, langage, scolarité…), de compréhension, mais aussi de comportement ou de relation aux autres de ses patients.

Qu’est-ce que la méthode Padovan ?

La Réorganisation Neurofonctionnelle est une approche thérapeutique qui s'appuie sur le concept de l'organisation neurologique. Ce concept est important car pour prétendre ''réorganiser'' le système nerveux central, il faut bien connaître son processus de maturation.

 

La méthode Padovan®  se base sur l’interrelation des trois activités humaines « marcher, parler et penser » et récapitule ces processus d’acquisition d’une manière dynamique, en stimulant la maturation du système nerveux.

Comment se pratique-t-elle ?

À chaque séance, il s’agit de repasser, via le corps, toutes les étapes neuroévolutives présentes dans le développement neuropsychomoteur de l’humain qui permettent les apprentissages qui se font habituellement entre 0 et 3 ans, et jusqu’à 7 ans pour les derniers. Ces étapes comprennent les mouvements du corps, des mains, du système visuel ainsi que des fonctions neurovégétatives (respiration, succion, mastication et déglutition).

Chaque exercice est accompagné d'un poème récité par le thérapeute afin de prendre soin simultanément du rythme, de l'attention, de l'audition, de l'imagination et de la synchronisation des mouvements. Il est nécessaire de répéter les séances et de les espacer à intervalles réguliers à raison de deux séances par semaine. Cette constance permet d'obtenir des résultats thérapeutiques qui perdurent remarquablement dans le temps.

 

 

Les bienfaits de ces exercices sont dépendants de 3 facteurs : le rythme, la répétition et la régularité.

  • Le rythme : Chaque mouvement est exécuté à la cadence d'un poème rythmé qui a pour but, outre la stimulation de l'audition (et donc de la parole), de stimuler les 2 hémisphères cérébraux simultanément. D'ailleurs le rythme et l'expression verbale font partie intégrante des jeux corporels d'enfants (il suffit d'observer une cour d'école à la récréation !).
  • La répétition : La neurologie moderne a démontré que la formation des réseaux synaptiques (qui relient les neurones entre eux) est dépendante, en partie, de la répétition des stimulations. Il suffit de changer de numéro de téléphone pour se rendre compte du nombre de fois qu'il est nécessaire de le répéter avant de s'en souvenir spontanément et à long terme. Même chose dans l'apprentissage des sports ou des jeux qui nécessitent de l’adresse.
  • La régularité : Il est évident qu'une ou deux séances de la méthode ne sont pas suffisantes pour ''réorganiser'' le fonctionnement du système nerveux central. Il est donc nécessaire de répéter les séances et de les espacer à intervalles réguliers. Cette constance permet d'obtenir des résultats thérapeutiques qui perdurent dans le temps. En reproduisant un geste juste, l’intégration sensori-motrice sera optimisée.

 

Line a pu pratiquer un temps cette méthode dans son centre de rééducation qui a financé la formation d'une de leurs kinésithérapeutes. Les séances de thérapie duraient environ 50 minutes et leur fréquence était généralement de 2 fois par semaine.

 

Plusieurs sortes de praticiens peuvent pratiquer la méthode Padovan: orthophonistes, psychomotriciens, kinésithérapeutes, psychothérapeutes, ergothérapeutes… On les appelle alors “thérapeutes Padovan”. Quelle que soit leur formation initiale de professionnels de santé, ils pratiquent tous la méthode de la même façon. L’orientation à prendre dépend donc du motif de consultation.

 

Il n'est pas facile de trouver un thérapeute Padovan® car peu sont formés (ils sont moins de 10 dans l'Ain!) mais nous avons eu la chance de rencontrer une psychomotricienne qui la pratique et son cabinet est à 25km de notre lieu d'habitation. Pour le moment, à raison d'une séance par semaine, Line bénéficie de cette thérapie.